A découvrir [n°32]
   
 
 
 
Accueil du site > ECHELLES :: NUMERO 32 > A découvrir [n°32] > La Grande Guerre de Charlie, ou la guerre vue et racontée d’outre-Manche.

A découvrir

La Grande Guerre de Charlie, ou la guerre vue et racontée d’outre-Manche.

Christophe Gourguechon, professeur au lycée Jean Vilar de Meaux

lundi 20 juillet 2015, par GOURGUECHON Christophe

Un mot pour compléter la riche collection des BD consacrées à la Grande Guerre et pour rappeler qu’outre-Manche aussi, l’« onde de choc » de l’événement a touché les générations bien au-delà de celles des combattants.

La Grande Guerre de Charlie  [1], œuvre parue à la fin des années 1970 et jusqu’en 1988 au Royaume-Uni sous le titre Charley’s War, a été traduite et rééditée récemment. L’œuvre résulte de la collaboration entre le scénariste Pat Mills (né en 1949) et le dessinateur Joe Colquhoun (né en 1927 et engagé, lui, dans la Seconde Guerre mondiale). Elle permet de suivre Charlie Bourne, adolescent de 16 ans, engagé volontaire dans l’armée britannique. D’Ypres à Verdun, il passe d’un poste à l’autre, fantassin, brancardier, estafette, sapeur,…
La réédition est l’occasion d’appréhender de quelle façon des auteurs étrangers, ici britanniques, présentent et (se) représentent la Première Guerre mondiale et de confronter ce regard avec celui des auteurs français.
Une source qui permet donc de décentrer un peu le regard souvent, voire presque exclusivement porté à partir des auteurs français sur le personnage du poilu français [2], au risque de faire perdre de vue le caractère européen et mondial de la guerre qui se joue en particulier sur le continent. Avec Charley’s War, grâce à un travail documentaire minutieux, on entre dans la guerre à la suite des Tommies dans un conflit présenté « au ras du sol ».
Publié au Royaume-Uni dans l’hebdomadaire de BD de guerre Battle entre 1979 et 1988, la série fut un grand succès. Elle a été traduite et rééditée en 2012 en 8 volumes, en noir et blanc, respectant la forme originale des revues destinées à un public populaire. Le papier glacé rend hommage au travail de Colquhoun et renforce la violence du trait qui sert la brutalité des situations mises en scène.

P.-S.

L’œuvre de Pat Mills et Joe Colquhoun à l’honneur au Musée de la Grande Guerre d’octobre 2014 à janvier 2015.
http://www.museedelagrandeguerre.eu/charleys_war_une_representation_anglaise_de_la_grande_guerre

Notes

[1Pat Mills, Joe Colquhoun, La Grande Guerre de Charlie, Delirium, 2012 (pour le volume 1)

[2Voir l’article de Vincent Marie, La Grande Guerre au miroir de la bande-dessinée, sur le site de la mission du centenaire http://centenaire.org/fr/arts/la-grande-guerre-au-miroir-de-la-bande-dessinee, juillet 2013.

Partager cet article